top of page

Mon chat fait pipi partout : une litière parfaite en 4 étapes !


une Litière parfaite en 4 étapes article de blog www.equilicat.com

SOMMAIRE


Lorsque l'on parle de la litière du chat on ne parle pas seulement du bac ou du substrat, on parle de l'ensemble de ce qui fait le lieu d'élimination du chat : le bac, le substrat, l'emplacement de celui-ci et son nettoyage.

Tous ces critères sont très importants, et pour chacun d'eux, des « règles » ou bonnes pratiques sont à respecter : nous allons les énumérer ici.

Si l'un ou plusieurs de ces critères ou règles ne sont pas respectés ou dérangent votre chat, alors il est probable que tôt ou tard il l'exprime par des "pipis" dans des lieux non désirés et qu'il fasse ses besoins où bon lui semble.

On parle de périurie ou éliminations hors bac. Bien que le terme de malpropreté urinaire soit couramment utilisé, il n'est pas très approprié car il arrive que ce soit le bac qui ne soit pas assez propre, et en choisissant de faire au dehors, votre chat trouve que c'est la litière qui est malpropre, pas lui !

Il est important de préciser avant toute chose, qu'un examen préalable avec votre vétérinaire est INDISPENSABLE dans le cas des troubles de l'appareil urinaire, qui représentent environ 50% des problématiques d'éliminations hors de la litière (cystite, infection urinaire, cristaux, bactéries ou autres), si votre chat urine partout, il faut en premier lieu éliminer tout problème de santé et donc toute cause médicale.

Si la piste médicale est écartée et que vous rencontrez des éliminations inappropriées alors la seconde chose à faire est de savoir s'il s'agit de mictions traditionnelles ou de marquage urinaire (Il faut aussi différencier le marquage urinaire, qui se caractérise plutôt par des jets, principalement sur des surfaces verticales (avec une quantité d'urine moindre généralement) et pour lesquelles les solutions seront différentes de l'élimination de type miction dont je parle ici). Ensuite, lorsqu'on a un chat qui urine hors bac, il faut se mettre en conformité au niveau des litières, avant de creuser une autre problématique de comportement.

En bonus à la fin de l'article, une vidéo sur un Facebook Live dédié à ces problématiques !


Voici donc comment être en conformité avec les besoins physiologiques de son chat en 4 étapes.

1 - Le choix du Bac à litière de votre chat.

Il devra y avoir en nombre de bacs, « 1 de plus que le nombre de chats », soit pour 1 chat: 2 bacs, 2 chats: 3 bacs etc.

En effet, certains de nos félins n'aiment pas faire leurs selles là où ils urinent. De même, s’ils sont plusieurs, le sous-nombre de litières peut poser des problèmes.

Les Bacs devront être ouverts (pas de bac type "maison de toilette", fermé avec une seule entrée et sortie. Le chat doit pouvoir se tenir debout dans son bac à litière et se retourner sans se recroqueviller sur lui-même.

Le bac devra être sur un sol stable et horizontal (peu importe au sol ou en hauteur).

Il arrive également que certains chats soient sensibles à la couleur du bac.

Pour finir, les bacs devront être dans des pièces/étages séparées et loin des espaces d'alimentation et de repos. (2 litières trop proches n'en font qu'une pour le chat surtout si un congénère bloque l'accès à l'une d'elles)

Je déconseille les litières autonettoyantes ainsi que les toilettes humaines, les premières, car elles sont bruyantes et effraient les chats, les toilettes humaines, car avec l'âge des problèmes apparaissent (troubles liés à la difficulté de la position principalement).

Pour les chats âgés, pensez aux problématiques d'arthrose et les difficultés de postures, aussi, veillez bien à ce que le bac soit facilement accessible (même règle pour un chaton car si les bords sont trop hauts il ne pourra pas sauter dans sa litière, le chaton risque alors de faire pipi à l'extérieur du bac).


  • Le mieux : la "meilleure litière" c'est le bac transparent type bac de rangement, avec des côtés hauts. Le chat doit pouvoir fuir de sa litière par le haut ou les côtés.

  • Le pire : Le bac fermé (appelé aussi "maisons de toilette"), qui retient toute l'odeur d'urine, avec « en prime » la porte qui lui revient dans les fesses quand il en sort !

2 - Le choix du Substrat pour la litière de votre chat.

Là, c'est un peu votre chat qui vous le dira, il faut donc tester plusieurs substrats en même temps pour lui laisser le choix. Le plus vous vous rapprocherez de la nature le plus vous aurez de chances de satisfaire votre chat. Il existe divers types de litière, la litière minérale, en sable, terre, ou la litière végétale ou écologique, en copeaux de bois... pourvu que le substrat utilisé soit le plus agglomérant possible et qu'il absorbe bien l'odeur d'urine, tout en étant le plus neutre possible en terme d'odeur lui-même.

Certains chats préfèrent le papier (type papier journal) il faut donc parfois essayer une large variété de substrat…

La grosseur du grain peut rendre votre chat sensible au substrat également, pensez à ces coussinets et observez si ce critère à une influence.

Enfin, le chat aime gratter et recouvrir, par conséquent une couche de 10 à 12 cm parait le minimum requis.

  • Le mieux : litière agglomérante pour chat, plutôt litière minérale (mais là c'est subjectif), sans odeur ajoutée, il existe un large choix (notamment sur les boutiques en ligne.

  • Le pire : la litière de silice, car si la matière absorbe l'odeur pour l'humain, lorsque le chat a le réflexe de gratter, il se met plein d'urine sous les coussinets et les griffes. Il y a mieux, vous en conviendrez.

Substrat de litière article de blog www.equilicat.com

3 - Trouver le bon emplacement du bac à litière.

Elle devra être dans un endroit où le chat peut voir sans être vu (de trop) et où il pourra fuir aisément en cas d'inconfort.

Pourquoi ? Car dans la nature le chat est aussi une proie et est en état de "vulnérabilité" lorsqu'il fait ses besoins.

Il se peut que votre appartement soit petit et que vous n'ayez pas le choix, faites au mieux, si tous les autres critères sont scrupuleusement respectés il y a des chances qu'il puisse plus facilement tolérer cet écart (mais ce n'est pas certain).

Parfois, c'est le chat, qui en faisant vous indique l'endroit qu'il préfère, placez-y la litière...

Pensez aussi à la hauteur dans le cas de cohabitation avec un chien (coprophagie ou blocage de l'accès à la litière).

  • Le mieux : une pièce où le chat peut voir qui vient, un endroit de la pièce où le chat peut fuir par plusieurs endroits.

  • Le pire : les goulots d'étranglement, au bout des longs couloirs où le chat peut être attendu au moindre recoin sans visibilité de ce qui arrive.

4 - Nettoyer la litière : quand et comment ?

La fréquence de nettoyage doit être quotidienne : aimeriez-vous trouver déjà quelque chose dans vos toilettes quand vous vous y rendez ? Cependant pas de panique, une fois par jour suffit, inutile de courir ramasser derrière votre chat. Cet "environnement" (le bac à litière), doit être olfactivement stable.

Chaque jour, on enlève les selles et l'urine agglomérée, et l'on rajoute autant de substrat qu'on en a enlevé.

Une fois par semaine à tous les 15 jours maximum selon le substrat, on videra entièrement le bac. On gardera l'équivalent d'une poignée de l'ancienne litière propre pour la mélanger avec la nouvelle afin que le chat y retrouve son odeur. Pour nettoyer le bac, on évitera l'eau de javel qui, même si elle les attire, déstabilise l'ennvrionnemet olfactif de la litière. On utilisera de l'eau chaude et du bicarbonate de soude, que 'on rincera abondamment puis on séchera le bac avec soin.

  • Le mieux : les agglomérats au quotidien et le bac tous les 15 jours/3 semaines.

  • Le pire : Le vinaigre blanc pour la litière ce n'est pas idéal car les chats n'aiment pas, ils peuvent alors se mettre à refuser la litière. Pas d'eau de javel.

Si vous avez respecté ces conseils et que malgré cela votre chat continu à uriner ou faire ses selles en dehors de la litière, il faut alors envisager un problème de comportement. Éliminations ou marquages, le comportementaliste, lors de son bilan vous aidera à le déterminer et à en trouver la cause.


Sachez que les éliminations inappropriées de nos chats, bilan médical normal, sont toujours la communication d'un état émotionnel de stress, il ne faut donc pas négliger ces manifestations, pour vous, mais pour lui aussi !




Si vous avez aimé cet article merci de le partager et le diffuser largement sur les réseaux sociaux afin d’aider les personnes concernées qui cherchent une information sur le sujet.

Vous pouvez aussi liker et en commenter l’article, je me ferais un plaisir d’en discuter avec vous !


À très bientôt.


Hugues Martinat Equilicat Comportementaliste chat

Si vous rencontrez des problèmes de comportement avec votre chat, n'hésitez pas à me contacter ou à consulter mon site internet.


Tel : 0763060599

Site internet : www.equilicat.com




7 512 vues0 commentaire

Kommentit


bottom of page