top of page

Introduire un nouveau chat en 4 étapes.


Accueillir un nouveau chat article de blog www.equilicat.com

SOMMAIRE


On pense souvent, à tort, que des chats qui ne se connaissent pas vont naturellement et directement bien s’entendre avec leur nouveau congénère ! C’est mal connaitre le chat qui est un animal domestique plutôt solitaire et indépendant (pas toujours sociable, cela dépend de son tempérament et de ses expériences de vie) et faire cohabiter deux petits félins peut s'avérer difficile. Même si le chat est proche de nous depuis des millénaires et que la domestication fait peu à peu son oeuvre, il reste un animal de compagnie dont la plasticité sociale est très variable d'un individu à l'autre à la différence du chien par exemple.

Voici comment réussir et faciliter leurs présentations.

Il faut aussi préciser que la stérilisation de vos chats ainsi que la vaccination sont des conditions préalables ou "facilitantes" pour une bonne cohabitation mais des chats stérilisés peuvent très bien ne pas s'entendre (voir avec votre vétérinaire pour tout ce qui concerne la santé du chat).


Plusieurs configurations sont possibles et même s’il n’y a « pas de règles » et que chaque animal est différent, autant mettre toutes les chances de son côté.

Accueillir un chaton, adopter un chat ou adopter un chaton (ou encore, acheter un chat), recueillir des chats abandonnés lorsqu’on a déjà un matou à la maison peut s’avérer être une entreprise délicate. Il faut préciser que c’est généralement plus difficile entre chats adultes surtout si l’un d’eux n’est pas castré par exemple (risque de marquage urinaire avec des traces d’urine sur vos murs ou vos meubles) ou si l’un a un tempérament timide alors que l’autre est plus assertif (risque de bagarres, coups de griffes et autres problématiques de cohabitation).

Vous pourriez être surpris de constater que votre chat si câlin avec vous habituellement se révèle être un chat peu enclin à la cohabitation avec un ou des congénères.

Parfois la solution famille d’accueil peut être une bonne alternative le temps de voir si les chats peuvent s’habituer à vivre ensemble dans un même espace.


La préparation avant la rencontre des chats.

  • Préparer une pièce close où résidera le second chat (pour lequel il s'agit d'un nouveau foyer) les premiers jours. Cette pièce devra comporter ses gamelles d’eau et de nourriture dans un coin de la pièce, dans le coin opposé sa litière et un griffoir ainsi que quelques jeux seront aussi les bienvenus.

  • Faire un TOP 5 des friandises préférées de vos chats (le nouveau vous ne le connaissez pas encore, alors choisissez « ce que les chats préfèrent » généralement). N'hésitez pas à lire mon article sur la récompense et la friandise ainsi que sur le concept d'éducation positive c'est primordial pour bien comprendre ce qui suit et les enjeux. Ce top 5 (de « bon » à « délicieux ») nous permettra de monter graduellement la valeur de la friandise à mesure que la rencontre se rapproche. On commencera donc par les friandises en bas du classement pour monter petit à petit.

  • Faire un TOP 3 des repas préférés du chat (il s’agit ici d’alimentation et non de friandise et cela nous servira notamment pour la dernière phase).

  • Prévoir (facultatif) un système de grillage, de moustiquaire ou même une plaque de plexiglas (la transparence est importante) à mettre à une porte pour que les chats se voient, mais ne puissent pas interagir (dernière phase de la méthode).

Il faut préciser que la friandise sera donnée avec parcimonie, en toute petite quantité (l'équivalent d'une granule d'homéopathie), le but étant d'associer positivement la situation à laquelle il sera soumis et non d'engraisser votre chat).

Idem pour les repas, lors des dernières phases, il sera donné en quantité raisonnée, c'est à dire adaptée au poids de l'animal.


1ère étape : accueillir un deuxième chat.

Notez que cette phase peut durer plusieurs jours (cela dépend des chats, il vous faudra faire preuve d’un peu de souplesse sur les durées et délais indiqués et vous fier essentiellement aux signes que vous donnent vos chats)

  • Lorsque vous arrivez chez vous et juste avant d’entrer, isolez le chat résidant dans une autre pièce, donnez-lui des petites friandises et fermez bien la porte derrière vous, car ils ne doivent pas être en contact, même visuel.

  • Introduisez le nouveau chat en le déposant avec sa caisse directement dans la pièce qui lui est dédiée. Ouvrez sa cage de transport, déposez des petites friandises sur son chemin, sur le lit, afin que la pièce regorge de choses sympathiques, puis sortez, laissez-le explorer.

  • Reprenez votre routine habituelle, laissez le chat résidant retrouver tout son territoire et commencer éventuellement à explorer, sentir…

  • Le premier jour de cette phase et jusqu’à ce que le nouveau venu soit à l’aise dans sa pièce, n’en faites pas plus, vous risqueriez de le stresser. Vous pouvez aller passer quelques minutes avec lui, mais toujours en le laissant à l’initiative des contacts, que vous récompenserez d’une petite friandise au passage…

  • Dès que le chat est à l’aise, se promène dans la pièce, se frotte partout, mange et cherche même le contact avec vous, vous pouvez commencer à effectuer un échange d’odeurs.

  • Prenez un plaid de la pièce du nouveau venu ou un jouet avec lequel il a interagi et déposez ces éléments dans la pièce de vie du chat résidant et réciproquement. N’oubliez pas d’agrémenter les objets de friandises autour ou dessus afin que l’odeur perçue soit associée à quelque chose de positif.

  • Observez les réactions de vos chats : si ceux-ci sentent et mangent les friandises et ne font pas cas des éléments qui contiennent l’odeur de leur futur congénère, alors c’est parfait. Si au contraire, l’un des chats commence à cracher ou feuler alors retirez l’objet et lors du prochain échange d’odeur, augmentez la valeur de la friandise jusqu’à ce que le chat soit plus intéressé par la friandise que par l’objet en question.

  • Vous passerez à la phase suivante quand vos chats seront détendus chacun dans leur territoire respectif.


2ème étape : Échanger les pièces et les repas entre chats.

Notez que cette phase peut aussi durer plusieurs jours.

Dans cette phase la porte est toujours fermée, les chats n’ont pas encore eu de contact visuel.

Il vous faut maintenant vous servir de votre TOP 3 des repas et donner ce jour-là un repas plus appétant que d’habitude, le n° 3 (mais gardez les 1 et 2 pour plus tard il y a encore un peu de travail…)

  • Nous allons maintenant échanger les chats de pièces. Montez dans votre TOP friandises aux places 4 ou même 3 et parsemez-en la pièce du nouvel arrivant, ainsi que la pièce de vie du chat résidant, et laissez-les explorer l’environnement. Attention organisez-vous pour que les chats ne se rencontrent toujours pas lors de l’échange de pièce, c’est très important, l’heure n’est pas encore arrivée !

  • Renouvelez ces échanges 2 à 3 fois par jour pendant 30 minutes à une heure environ à chaque fois…

  • Si l’un des chats ne mange pas ou n’explore pas l’environnement, c’est qu’il est stressé (observez son corps : repli sur soi, postures du corps très recroquevillées), revenez à la dernière phase où il était bien et progressez à nouveau plus doucement ou en augmentant la valeur de votre friandise.

  • N’hésitez pas à jouer avec l'un et l'autre. Le jeu permettra aussi d’associer le lieu et les odeurs à du positif surtout si vous les récompensez à la fin de la session.

  • Vous pouvez aussi commencer à distribuer les repas de chacun des chats à 1 ou 2 mètres de chacun des côtés de la porte fermée. Normalement les chats devraient manger, si ce n’est pas le cas, reculez la gamelle du chat qui ne mange pas jusqu’à ce que la distance lui soit confortable et qu’il mange. Puis à chaque repas, rapprochez les gamelles de la porte fermée.

  • Vous ne passerez à la phase suivante que lorsque les chats mangeront leurs gamelles à quelques centimètres de la porte fermée de chaque côté, sans cracher ni feuler.


Comment réussir la cohabitation entre chats article de blog www.equilicat.com

3ème étape : « La prise de contact » à distance entre les chats.

Les chats mangent bien et se reniflent sous la porte, mais ne crachent pas, on a échangé les pièces de vie et ils s’y comportent calmement : on peut alors passer à l’étape d’ouverture de la porte pour le prochain repas.

Vous devez maintenant « taper » dans le haut de vos TOPS friandises et repas !

Vous pouvez préparer ou vous munir de l’éventuelle solution de « barrage » construite pour l’occasion, elle peut être utile.

  • Positionnez les gamelles avec un repas succulent à bonne distance de chacun des deux côtés de la porte puis entrouvrez-la de telle sorte que les chats se voient. Le repas doit être tellement bon qu’ils doivent préférer manger que d’aller voir l’autre chat. De plus, ce repas si délicieux va maintenant être associé à l’autre chat ce qui est très positif.

  • Si les chats mangent, c’est parfait, refermez la porte une fois le repas terminé, n’en demandez surtout pas plus ! Si en revanche l’un des chats ne mange pas ou feule, vous devez reculer sa gamelle jusqu’à atteindre une zone où il se sente confortable.

  • Attention, restez près de la porte pour pouvoir la fermer si l’un des chats veut attaquer l’autre : il faut à tout prix, même malgré eux, leur éviter une première expérience ensemble négative.

  • Procédez de la même manière pour les prochains repas en rapprochant de quelques centimètres à chaque fois les gamelles. Vos chats rythmeront l’avancée ou non des gamelles, s’ils mangent et que tout va bien, on rapproche, dans le cas contraire, on recule.

  • Vous ne passerez à la phase suivante que lorsque les chats mangeront gamelles à quelques centimètres de la porte entrouverte de chaque côté sans cracher ni feuler.


4eme et dernière étape : la cohabitation entre chats...

Les chats mangent tranquillement à quelques centimètres l’un de l’autre, porte entrouverte.

Pour cette dernière phase vous devez utiliser vos n° 1 des TOPS friandises et repas, car c’est le grand jour !

  • Par précaution, on repart à 1 mètre de la porte que l’on ouvre en grand cette fois-ci. Le repas doit être le n° 1 du TOP afin que les chats continuent d’être plus intéressés par la nourriture que par l’autre chat. De plus le chat continue d’associer positivement l’autre chat plus la valeur de la récompense augmente, c’est donc très payant pour chacun d’être au contact l’un de l’autre !

  • À partir de là on va laisser les chats interagir ensemble, il se peut qu’il y ait des disputes, ne vous inquiétez pas c’est normal (cela fait partie de la communication féline), les chats ont besoin de signer des contrats ensemble pour cohabiter sereinement. (« Qui mange en premier » peut être un contrat, « qui dort où et quand » sont des contrats que les chats passent ensemble, etc.).

  • Pendant ces conflits ne séparez pas, ne grondez pas, laissez-les gérer leur entente. Quoiqu’il arrive, un accord devra être trouvé, si vous l’empêchez il est probable que l’intensité et la fréquence des disputes augmentent. Ce contrat devra se "signer", même si cela doit se faire en votre absence.

  • S'il y a des blessures physiques ou un mal-être évident de l'un des chats, il faut les séparer (et prodiguer les soins vétérinaires pour les blessures) : c'est soit que vous êtes allé trop vite dans le protocole (d'où l'intérêt de se faire accompagner par mes services) soit que la cohabitation n'est pas possible.

Pendant toute la durée de la mise en contact et les semaines qui suivent, on :

  • Récompensera toutes les interactions positives entre elles.

  • Ignorera les disputes.

  • Posera un diffuseur d’hormones type Feliway dans l’environnement.

  • Aura recours à toutes les méthodes naturelles qui réduisent le stress et augmentent le bien-être du chat.


DANS TOUS LES CAS, ALLER TROP VITE C’EST L’ASSURANCE D’ÉCHOUER !

RESPECTER LE RYTHME DES CHATS CONDUIT AU SUCCÈS !


Pour que la cohabitation entre vos chats se passe bien

Une fois l'environnement partagé, pour que vos chats s'entendent pour le mieux, il faudra veiller à plusieurs choses, tout d'abord multiplier et disperser les ressources dans l'environnement : gamelles ludiques, arbre à chat, griffoir, jouets pour chats, ajouter un bac à litière, etc. (les accessoires pour chat sont nombreux, le tout est de choisir ceux adaptés à l'expression de leur besoins fondamentaux) afin que chacun trouve sa place et ses préférences. Plus il y aura de choix, plus les chats cohabiteront pacifiquement, cela permet donc d'éviter les conflits.

Si l'un des chats a une alimentation spécialisée (sur conseils vétérinaires), pensez à lui faire poser une puce électronique (RFID, puce d'identification), ce qui vous permettra d'utiliser des gamelles individuelles à reconnaissance de puce afin que chacun des chats adoptés ne mange que la nourriture qui lui convient et pas celle de l'autre.


Si vous avez aimé cet article merci de le partager et le diffuser sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez aussi liker et en commenter l’article, je me ferais un plaisir d’en discuter avec vous !


Cliquez sur le lien suivant pour une consultation en comportement si vos chats ne s'entendent pas ou avant son arrivée si vous souhaitez intégrer un autre chat (chat adulte ou chaton) et optimiser les chances d'une belle cohabitation.


À très bientôt.

Hugues Martinat Equilicat Comportementaliste chat

Si vous rencontrez des problèmes de comportement avec votre chat, n'hésitez pas à me contacter ou à consulter mon site internet.


Tel : 0763060599

Site internet : www.equilicat.com


10 920 vues0 commentaire

Comments


bottom of page