• Hugues Martinat

Fontaine à eau pour chat : laquelle choisir ?



Nous le savons tous, le chat boit relativement peu, il est donc important de l’encourager à s’hydrater régulièrement afin d’éviter par exemple des problématiques de l’appareil urinaire, complications courantes chez le félin domestique. D’autres raisons, liées à son comportement ou ses préférences, justifient également de sauter le pas du bol d’eau à la fontaine, c’est pourquoi je vous propose de commencer par un petit point sur le comportement dipsique du chat (eh oui ! c’est ainsi qu’on nomme le comportement d’abreuvement).

Je vous expliquerai ensuite de quoi est composée une fontaine et comment elle fonctionne ? Aussi, je passerai en revue les différents critères (matières, types de jets, mode d’alimentation, etc.) qui constituent une fontaine et vous donnerai mon avis pour vous aider à faire le meilleur choix en vous proposant un petit panel de modèles existants sur le marché.*

En conclusion, je vous donnerai mon avis sur 3 modèles très différents dont je trouve le rapport qualité/prix intéressant.


* (En cliquant sur les images, vous serez redirigé vers l'un des sites qui vend la fontaine, j'ai mis des liens de divers vendeurs n'étant affilié avec aucun d'entre eux, libre à vous de faire votre achat où vous le souhaitez)


Le comportement dipsique du chat.

Commençons tout d’abord par parler du comportement dipsique du chat : comment se désaltère-t-il et quels sont ses besoins en eau ?


Quelle quantité les chat boit-il ?

Ce comportement apparaît vers l’âge de 5 semaines (parfois plus tôt), le chaton apprend alors à boire en trempant ses lèvres dans l’eau ou le lait et se lèche ensuite pour absorber l’eau. Quelques jours plus tard, il commencera à laper, c’est-à-dire, à ramener avec sa langue l’eau dans sa bouche : le chat lape en moyenne 4 à 5 fois avant d’avaler le fameux liquide (à une vitesse d’1mètre par seconde).

On a mesuré la quantité moyenne que boit un chat domestique : il boit en moyenne une quinzaine de fois 10 à 12 ml d’eau sur 24h. Il s’agit bien entendu de moyenne qui est notamment fonction de plusieurs choses : si votre chat mange plus de croquettes que d’humide (pâtée), il compensera la sécheresse de son alimentation en buvant plus, si au contraire il mange plus d’humide, sa consommation d’eau risque d’être moindre. Ne rentrent pas dans ces mesures, les chats malades dont le besoin d’eau peut être un symptôme.


Comment le chat boit-il ?

Ainsi, lorsque le chat boit, cela va très vite et l’humain ne peut se rendre vraiment compte de comment le chat ingère le liquide : 4 à 5 fois par seconde et à la vitesse moyenne d’un mètre par seconde. Si l’on regarde rapidement on a l’impression que le chat forme une cuillère avec sa langue et ramène ainsi l’eau dans sa bouche, cependant c’est en effleurant l’eau avec le bout de sa langue qu’il crée un mouvement d’inertie qui la fait remonter (on parle de colonne d’eau ascendante). Celle-ci se retrouve alors sous sa langue et c’est ainsi qu’il l’avale ensuite. Tout est donc une histoire d’inertie et de gravité, car le chat ferme la bouche juste avant que cette colonne d’eau redescende : synchronisation entre les forces d’inertie qui font monter l’eau et la gravité qui la fait redescendre… la nature est bien faite. ;)


Je vous propose ci-dessous une courte vidéo qui vous montre en gros plan et au ralenti comment le chat ingère son eau. Vous remarquerez d’ailleurs qu’il incurve sa langue vers l’arrière et non vers l’avant comme on pourrait le supposer, cette technique lui donne une plus grande détente pour la remontée de l’eau.


Enfin, si certains chats lapent ou utilisent la patte pour se désaltérer, boivent dans les verres, d’autres ont une passion pour les robinets, habitude bien souvent renforcée par l’humain qui vient ouvrir, à la demande…