top of page

Les dangers de Noël pour les chats


Les dangers de la décoration de Noël pour les chats par Hugues Martinat Comportementaliste Chat

SOMMAIRE


La période de Noël est une période de fêtes pour nous les humains, cela peut aussi être une source de divertissement pour nos chats, cependant la saison des fêtes peut aussi devenir une période à risque pour nos félins adorés.

Leur insatiable curiosité, leur irrépressible envie de jouer peut en effet se retourner contre eux et un certain nombre de dangers peuvent affecter leur santé, par conséquent une surveillance attentive doit être redoublée tant que les décorations de Noël sont en place.

Faisons un tour des dangers potentiellement associés aux fêtes de Noël pour nos chats domestiques et des solutions qui s'offrent à vous pour passer un Noël sans incidents.

 

Les dangers des décorations de Noël pour nos chats

Si les décorations de Noël sont un incontournable de nos salons, ajoutant cette touche de magie que nous aimons temps, ces divers ornements peuvent présenter des risques importants.

Les boules de noël et les risques d’étouffement

Souvent brillantes et donc attirantes pour nos chats curieux, elles peuvent se transformer en danger lorsqu’après les avoir décrochées, notre chat se met en tête de jouer avec. Si certaines boules sont trop grosses pour être ingérées, les petites boules de Noël peuvent, si votre chat les avale, obstruer ses voies respiratoires et provoquer l’étouffement. Il apparaît donc crucial de positionner les boules les plus petites en hauteur ou tout simplement d’éviter un format que votre chat pourrait avaler par mégarde.

Les guirlandes et les risques d’occlusion intestinale

Souvent utilisées pour décorer le sapin, elles deviennent un danger quand votre chat se met en tête d’en grignoter les fibres. En effet l’ingestion de fils décoratifs peut entraîner des risques d’obstruction intestinale (sans compter le fait que votre chat peut s’emmêler dans la guirlande en jouant avec). Je vous conseille donc de surveiller l’état de vos guirlandes et de les fixer solidement à votre arbre de Noël, afin d’éviter que votre chat ne les arrache.

Les ornements divers

Vous l’aurez compris, le risque réside non seulement dans l’ingestion, mais aussi dans les blessures que ces objets, s’ils se cassent, peuvent infliger à votre chat, à ses coussinets s’il marche dessus, ou des blessures buccales s’il interagit avec la bouche. Ces ornements de Noël, souvent fragiles peuvent se casser et laisser au sol des fragments pointus. Préférez donc des ornements incassables ou des matières non blessantes (des boules de papier plutôt que des boules en verre). Bien sûr, plus vous positionnerez ces ornements hors de portée du chat, plus vous en limiterez le danger.


Quelques mesures préventives (fixer les guirlandes, éviter les petites boules de Noël, bien choisir les matériaux de la décoration) peuvent assurer un environnement festif sécuritaire à votre compagnon à quatre pattes. De même, une surveillance accrue de votre chat est donc nécessaire pendant les fêtes de fin d’année, notamment sur son comportement de jeu et les objets avec lesquels il joue. Si votre chat est d’un seul coup très occupé, vérifiez rapidement ce qui accapare sa curiosité, car plus vous interviendrez tôt, plus vous limiterez que des problèmes sérieux ne surviennent.


Les risques liés aux cadeaux, rubans et divers emballages de Noël pour nos chats

Rien de plus joli et excitant pour nous que des paquets cadeaux au pied de l’arbre de Noël, cependant ces emballages peuvent causer des problèmes pour nos chats domestiques, il faut donc en éviter l’ingestion.

Les rubans et fils de décoration dorés

Ils sont d’irrésistibles jouets pour les chats et nous sommes tous tentés d’utiliser le bolduc du paquet cadeau pour jouer et stimuler notre félin d’intérieur. Malheureusement leur ingestion, tout comme les guirlandes, peuvent provoquer des problèmes intestinaux (occlusion), mais encore plus grave ils peuvent s’enchevêtrer dans le système digestif de votre chat. Les rubans par exemple peuvent s’enrouler autour de ses intestins et plus le temps passe plus l’opération sera impossible pour le sauver. Si votre chat arrête de manger ou d’aller à sa litière au-delà de 24/36h, ou que vous avez constaté qu’il a mangé un ruban, courez chez votre vétérinaire afin qu’il puisse intervenir au plus vite.

Les papiers cadeaux

Bien qu’apparemment inoffensifs, les papiers d’emballage comportent aussi des risques. En mâchouillant ces papiers, votre chat peut en ingérer ce qui entraînera une obstruction intestinale. Les encres et adhésifs utilisés sur ses papiers peuvent contenir des substances toxiques, alors attention ce n’est pas anodin.


Surveillez donc attentivement votre chat pendant l’ouverture des cadeaux ou le temps que les cadeaux restent sous le sapin et une fois ouverts, jetez-les dans la poubelle adéquate, ne les laissez pas traîner. Léthargie, vomissements, difficultés à déféquer, perte d’appétit seront parmi les signes qui devront vous inquiéter et vous pousser à consulter sans tarder.

 

Les dangers liés aux plantes de Noël

Les décorations ne sont pas les seuls dangers pendant les fêtes, les plantes de Noël sont souvent toxiques et peuvent empoisonner votre chat, les symptômes allant de la simple régurgitation à la mort, selon la toxicité de la plante ou la quantité absorbée.

Le sapin de Noël

L'arbre de Noël peut représenter un danger pour votre chat. En ce qui concerne les sapins naturels, leurs aiguilles ne sont pas comestibles pour les chats (la résine qu'elles contiennent est toxique), veillez donc à les ramasser régulièrement afin d'éviter que votre chat ne les mange.

Comme notre chat adore grimper aux arbres et défier la hauteur, pensez à le fixer solidement sur son socle ou dans un pot afin qu'il ne tombe pas sur votre chat ou qu'en tombant, les décorations ne se cassent et ne s'éparpillent au sol provoquant les blessures précédemment évoquées.

Les plantes de Noël toxiques pour chat

Souvent offertes par vos invités à Noël et très populaires en fin d’année, les plantes telles que le houx, le gui ou le poinsettia sont malheureusement toxiques pour les chats. Ces plantes provoquent des symptômes graves : troubles intestinaux, difficultés respiratoires et mêmes problèmes cardiaques. Il est donc impératif de reconnaître et d’éviter ces plantes dans votre intérieur, pour cela, faites une recherche dans Google en tapant « plante toxique pour chat », vous obtiendrez facilement une liste ou lisez l'article suivant sur les plantes toxiques pour les chats.

Repérer les signes d'intoxication

Il est aussi nécessaire de repérer au plus tôt les symptômes d’empoisonnement pour réagir le plus rapidement possible : les signes les plus courants incluent des nausées et vomissements, de la diarrhée, une salivation excessive, des difficultés respiratoires et tout changement de comportement soudain de votre boule de poils.

Si vous avez la moindre suspicion d’empoisonnement, contactez immédiatement votre vétérinaire qui vous donnera des conseils et un traitement approprié et n’oubliez pas que le délai de la prise en charge conditionne la réussite du traitement.

Préférez donc des plantes non toxiques ou même artificielles (il en existe de très réussies aujourd’hui).

 

Les dangers de Noël pour les chats domestiques par Hugues Martinat Comportementaliste Chat

Les dangers liés aux décorations électriques

Après les plantes toxiques et les décorations ou autres ornements de Noël, parlons des risques associés aux guirlandes électriques et lumières clignotantes.

L’éclairage festif est une caractéristique emblématique de Noël et les guirlandes clignotantes sont tellement séduisantes pour nos malicieux minous. Plusieurs dangers potentiels peuvent survenir à cause de ces décorations électriques.

Guirlandes et fils éléctriques

Tout d’abord le risque de choc électrique : généralement alimentées par des fils électriques, elles présentent donc des risques de choc et d’électrocution si votre chat est tenté de mâcher ou mordiller ces fils. Toujours à cause de leur curiosité naturelle, leur exploration de ces nouveautés temporairement installées dans votre intérieur peut entraîner des conséquences graves.

Des solutions simples à mettre en oeuvre

Pour minimiser ces risques, assurez-vous de bien sécuriser vos guirlandes. Des gaines protectrices en plastique existent et s’achètent dans les magasins de bricolage et rendront de fait la morsure des fils et le dénudement de la gaine qui les protègent moins faciles. N’hésitez pas, si vous le pouvez, à fixer ces gaines le long des murs plutôt que de les laisser au sol jusqu’à la prise afin d’éviter des petits coups de patte qui lui permettrait de l’attraper plus facilement. Utilisez aussi des guirlandes avec des lumières LED plutôt que les lumières traditionnelles, elles produisent moins de chaleur et limiteront les risques de brûlure buccale. Mais les brûlures sont en quelque sorte un « moindre » mal, car les conséquences peuvent être plus graves.

Quoi faire en cas d'accident ?

Si un accident arrive, il vous faut reconnaître les signes d’un choc électrique chez les chats : votre chat risque de pousser des miaulements de détresse, avoir des convulsions, des brûlures au niveau de la bouche et possiblement une perte de conscience. N’attendez pas, consultez immédiatement votre vétérinaire.

Même si elles créées une ambiance chaleureuse et festive, ces décorations ne sont pas sans risque pour votre félin de salon, il vaut donc mieux prévenir que guérir !


Les risques alimentaires liés aux mets de Noël

La saison de Noël abonde de délicieux plats festifs qui ne sont pas sans danger pour nos petits matous domestiques et peuvent provoquer une intoxication alimentaire ou des troubles digestifs.

Délicieux mais poisons

La nourriture traditionnelle de Noël peut en effet être toxique pour les chats. Le chocolat en premier lieu, car il contient de la théobromine, substance extrêmement nocive pour eux. Les plats de Noël sont souvent accompagnés d’ail ou d’oignons qui provoquent des douleurs abdominales, problèmes gastro-intestinaux et en conséquence une grave anémie dont votre chat pourrait ne pas réchapper s’il en ingère une quantité importante. Par ailleurs, un certain nombre de chats ont des intolérances et sont allergiques à certains aliments indépendamment de leur toxicité.

Reconnaître les signes d'empoisonnement

Comme écrit plus haut les signes de l’intoxication sont les mêmes et une intervention rapide est nécessaire en cas d’ingestion d’aliments toxiques.

Surveillez aussi votre chat pendant la préparation des repas de fêtes, ne laissez pas traîner des aliments dangereux sur la table ou le plan de travail de la cuisine. Assurez-vous également de prévenir vos invités afin qu’ils ne cèdent pas aux sollicitations du chat pour grappiller cette nourriture appétente, fournissez-leur plutôt quelques friandises qu’ils pourront donner sans danger à votre chat.

La prévention reste en l’occurrence la meilleure manière de ne pas prendre de risques, alors choisissez bien vos produits et stockez-les dans un endroit sûr où votre chat ne pourra pas y accéder.

 

La gestion du stress lié aux festivités

La période des fêtes (Noël et la nouvelle année) si elle est plutôt joyeuse pour nous, peut être stressante pour votre chat. Les changements de l’environnement (la décoration, le sapin), les bruits forts (musique, cris) et les nombreuses visites que cette période entraîne sont autant de perturbations qui peuvent avoir un impact négatif sur le bien-être de nos amis chats. Comment limiter ces nuisances pour assurer le bien-être de nos chats domestiques sans pour autant renoncer aux festivités ?

Des zones de repos sécuritaires

Créer des zones sécuritaires et confortables : il est très important de créer des zones de refuge où votre chat pourra se réfugier à l’abri des bruits, de l’agitation ou des sollicitations non désirées. Pensez à laisser une porte de chambre entrouverte dans laquelle vous déposerez son plaid préféré, une litière et de la nourriture afin qu’il ne sorte que s’il le souhaite et qu’il puisse subvenir à ses besoins. Ne forcez jamais votre chat à venir (surtout s'il est craintif et peu familiarisé aux humains) et s’il y a des enfants parmi les invités alors quelques consignes devront être données afin de ne pas déranger le chat.

Introduction graduelle du changement

Pour atténuer son stress, il est aussi possible d’introduire graduellement les modifications de l’environnement, ajoutez graduellement les éléments festifs (la décoration) et évitez les changements brusques. N’allumez pas toutes vos guirlandes électriques le même jour afin d’introduire graduellement ces nouvelles stimulations visuelles, pensez également à laisser ses ressources en place afin qu’il continue à avoir « ses marques ».

Veiller au niveau sonore de son environnement

Minimisez les stimulations sonores en ne mettant pas le volume de la musique trop fort et évitez à tout prix les pétards et autres feux d’artifice de Noël qui sont des stimulations auditives extrêmement anxiogènes pour tous les animaux.

Maintenir une routine rassurante

Maintenez au maximum sa routine alimentaire, notamment en conservant les heures de distribution des repas, continuer à proposer des séances de jeu aux mêmes heures ainsi que les moments de détente et de câlins si ce rite est important pour votre chat.

 

Vous l’aurez compris, cette période de fin d’année, festive pour nous, peut au contraire et selon le tempérament et l’expérience qu’en a votre chat, être très stressante, voire dangereuse. Il convient donc de veiller à leur bien-être pendant toute la durée des fêtes de Noël et du Premier de l’an, ce n’est pas très difficile à faire, il faut prévoir et s’organiser et si vous mettez en place tous les conseils de cet article, Noël devrait être une fête aussi bien pour vous que pour votre chat !

Quoiqu'il se passe, ne le punissez pas, au-delà du fait que la punition est anxiogène et inefficace, il ne comprendrait pas pourquoi vous le réprimandez, il voulait juste jouer, alors gérez votre environnement en amont et tout se passera bien !

Ah oui, dernier drame à éviter, n’oubliez pas son cadeau de Noël au pied du sapin ;)


Si vous avez aimé cet article merci de le partager et le diffuser largement sur les réseaux sociaux afin d’aider les personnes concernées qui cherchent une information sur le sujet.

Vous pouvez aussi liker et en commenter l’article, je me ferais un plaisir d’en discuter avec vous !


À très bientôt.


Hugues Martinat Comportementaliste Chat

Si vous rencontrez des problèmes de comportement avec votre chat, n'hésitez pas à me contacter ou à consulter mon site internet.


Tel : 0763060599

Site internet : www.equilicat.com




bottom of page